PATOIS
lundi 31 janvier 2005

"Comma qu’t’appeule ? Quonque te fa ? Onque t’habite ?...

Si vous avez envie d’apprendre une lange pour le moins originale, joignez-vous à une équipe fort sympathique.

Le patois, c’est ringue ?...Pas sûr !!!

Le but de la MJC est de motiver les plus jeunes d’entre nous à découvrir (ou redécouvrir) un langage très jovial.

Pour cela, des cours de patois vous sont proposés afin de permettre aux néo-patoisants d’acquérir rapidement les rudiments du patois et de commencer à rivaliser avec nos aînés !

Rendez-vous tous les 2ème et 4ème lundi de chaque mois à la MJC à 20h30.

Et voici un petit jeu pour voir si vous connaissez bien ce patois...

GRAND JEU DU PATOIS

Afin de déterminer votre niveau de patois, répondez à ce questionnaire :

-  Quelle est la signification de ces mots patois (francoprovençal) :

- REVORGER

a) Rêver (cette nuit, tu as beaucoup revorgé)

b) Mettre sens dessus dessous (le sanglier revorger la terre)

c) Sentir mauvais (tu devrais aller te laver les dents, qu’est-ce qu tu revorges de la bouche !)

- SCORSENÈRE

a) Salsifis

b) Corse un peu énervé

c) Prénom couramment employé au temps des Gaulois

- OLLAGNES

a) Noisettes sauvages

b) Maison de retraite (pour d’anciens jeunes dynamiques)

c) Conduit d’eau (de l’anglais "eau-ligne")

- ECHAMBITER

a) Circoncision chez les chamoix

b) Ripper, se prendre les pieds dans un obstacle

c) Fréquenter un gars de St Martin

- OUTAGNE

a) Crie plaintif de la pieuvre (la pieuvre outagne quand elle a froid)

b) Noisettes (greffées)

c) Massif montagneux de l’Île de Ré

- FROMOGER

a) Nettoyer l’écurie

b) Action de fabriquer le fromage

c) Gâteau à base de farine de froment (style framboisier)

- DAVEIGNE

a) Déveine (en vieux français)

b) Chataîgne russe

c) Prune

- CANQUIBORLER

a) Attendre impatiemment un coup de fil (foulàlà, quand il borle ?)

b) Dire du mal des voisins (les longues soirées d’hiver, on canquiborle autour du feu)

c) Manquer de tomber, trèbucher fortement

- PICARLOU

a) Petit magasin des Monts vendant des produits froids (j’y ai acheté chez Picarlou)

b) Maçon du début du siècle venant de Picardie (...les Picarlous lui ont fait sa maison...)

c) Humide et trouble ou ébloui (se dit surtout des yeux)

- GARSAILLER

a) Mauvaise fille sentant fortement l’ail

b) Faire des bêtises entre copains (boire, chanter fort et faux : les gars garsaillent aux bals)

c) Faire du mauvais travail (il a garsaillé pour labourrer)

Réponse : 1-b ; 2-a ; 3-a ; 4-b ; 5-b ; 6-a ; 7-c ; 8-c ; 9-c ; 10-c.

Si vous avez moins de 5/10 : vous êtres franc nul donc il faut venir à nous cours les lundi soirs. Vous verrez, ça se soigne très vite.

Si vous avez entre 6 et 8/10, vous êtes moyens, vous devez prendre quelques cours de rattrapage. Rendez-vous dès le lundi 11 octobre à 20h30.

Si vous avez entre 9 et 10 : vous êtes bons, là c’est nous qui avons besoin de vous. Le pâté et le rouge (ou jus de pomme) seront votre récompense à 22h.

Pour plus d’info, "beurler" Christian FOURNEL 04 72 73 11 47 (e-mail : christianfournel@wanadoo.fr)

Après plusieurs années de "travail", pour vous faire part de son travail, l’équipme de patois a sorti

UN LIVRE ET UN CD

"LE PATOIS DE VE CHI NE" (Le patois de chez nous...)

- LE LIVRE

Découvrez :

-  une cinquantaine d’histoires, chansons et recettes de cuisine en patois (traduites en français)
-  l’historique de notre langue depuis l’époque romaine jusqu’à nos jours,
-  et pour les plus studieux, quelques notions de grammaire et un lexique de 1500 mots.
-  LE CD

Et une heure d’enregistrement

à travers le livre et le CD élaborés par les bénévoles de la MJC de St Martin en haut : "Le Patois de vé chi né" (le patois de chez nous)

Le livre : ce livre vous présente ce qu’est notre patois... Son évolution depuis la chute de l’empire romain jusqu’à nos jours. Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas "sous langue", une déformation du français. Il fait partie de la grande famille régionales au même titre que le breton, l’alsacien, le basque... Nous parlons sans le savoir le FRANCOPROVENCAL !

Dans ce livre, vous trouverez aussi des textes, chansons et recettes de cuisine "typiques" de notre patois... A travers eux, c’est le mode de vie de nos parents, grands parents qui est mis en scène... La vie rude des campagnes, tranche avec les nombreux moments prétextes à faire des blagues, des fêtes et bonnes ripailles...

Le CD : le patois n’ayant pas d’orthographe accadémique, nous avons accompagné le livre d’un CD d’une durée de 60 mn. Il est la version sonore de 12 textes et chansons du livre. Ainsi, il est plus facile, surtout pour les personnes qui ne comprennent pas le patois, de se familiariser avec cette langue chantante.

Vous trouverez le livre et CD

- dans les offices de tourisme des Monts du Lyonnais

- dans les papeterie de St Symphorien sur Coise, de St Martin en Haut, de Mornant, de Messimy

- Chez Juillien à Duerne

- à la superette de Larajasse

- à la MJC de St Martin en Haut

- et par correspondance : Christian FOURNEL 04 72 73 11 47 (e-mail : christianfournel@wanadoo.fr). Il pourra vous le faire parvenir par la poste. Le prix est de 20 Euros TTC (livre de 224 pages + CD de 60 mn).

D’autres associations gravitent autour du patois :

- l’AFPL (les Amis du Francoprovençal en pays lyonnais. http: //nontra.lingua.free.fr)

- Rémi CUISINER (http:/francoprovencal.free.fr)

Extrait du livre :

"Notre patois est une lange

a) à l’origine de notre patois, le francoprovençal.

Dans les Monts du Lyonnais, comme dans les régions voisines, le patois s’éteint lentement. Les derniers patoisants ont en général plus de soixante-dix ans et, comme ils sont peu nombreux, les conversations en patois se font de plus en plus rares. L’avènement du XXIème siècle verra donc la fin d’un parler façonné et transmis par la soixantaine de générations qui nous ont précédés.

Le patois lyonnais, jusqu’au début du XXème siècle dans les campagnes, était la langue de communication et non pas comme certains ont pu le croire ou l’affirmer, le produit de déformations aberrantes du français, nées de la prétendue ignorance de nos ancêtres. Il se rattache à une grande famille, le franco-provençal, dont le domaine s’étend sur trois pays : La France, la Suisse et l’Italie. Son grand défaut, c’est de ne pas avoir eu de chance puisqu’il a été évincé par le français, devenu depuis longtemps langue nationale, mais qui à l’origine n’était lui-même que le dialecte parlé dans l’Ile de France.

Le franco-provençal, comme la langue d’oïl et l’occitan, ses deux grands voisins du nord et du sud, est une langue gallo-romane, c’est à dire une langue issue du latin mais qui a conservé quelques traces du gaulois qui était, comme chacun sait, la langue parlée avant le latin.

Le domaine franco-provençal s’étend sur trois états. En France, il comprend les départements suivants : la plus grande partie de la Loire, le Rhône, l’extrémité sud-est de la Saône et Loire, le sud du Doubs, la plus grande partie du Jura, l’Ain, la Haute-Savoie, la Savoie, la plus grande partie de l’Isère, l’extrémité nord de la Drôme. En Suisse sont franco-provençaux les cantons de Neuchâtel, Vaud, Genève et la partie romande des cantons de Fribourg et du Valais (toute la Suisse romande à l’exception du Jura bernois). En Italie, le domaine franco-provençal comprend la vallée d’Aoste (58 communes) et les petites vallées montagnardes au sud du Grand-Paradis (Orco, Stura, Viù) ainsi que les quatre communes de la vallée de la Cenischia entre le Mont-Cenis et Suse.

extrait d’une chanson crée par le groupe :

Chanson su San Martji d’un n’haut

de P. RIVOIRE

Refrain :

J’habitons i’n biau pailli

que s’appeulle San-Martji

Je ne sons pas de la ville

Je sons bien dou pailli

Je sons de fagotchis.

Et je songo qu’d’un le villes

I sont bien cravatto,

I sont tout accuchonno

Mé pa djiscutto

I sont po comma no.

1 /

Quand y modont de quoques lo,

I sont bin toujors preusso

Et pu pa modo ou travar

I l’an la miolli de travar ;

No pindnant çu timps

J’preunons lo timps,

De bai(r)e lo cofé et la gotta

Tout lo demadin ;

Et pu dins la jorno

A pitchi po

J’attindons tranquillamint la fi’n de la jorno"

Consultez les tarifs.

 
 
Forum
poster un messagePoster un message
Brest ouvert - http://www.brest-ouvert.net